La formation

La formation

La formation, d’une durée de trois ans, est construite autour de cinq unités d’enseignement (UE) :

  • Energie
  • Environnement
  • Outils pour l’ingénieur
  • Sciences Humaines et Sociales
  • Stages

Les différentes UE s’appuient sur des travaux pratiques réalisés sur plus de 40 bancs d’essais répartis sur 5 plateformes : énergétique, moteurs thermiques, génie des procédés et environnement, machines électriques, automatique.

Le travail en équipe et la gestion de projet sont mis en œuvre, au cours des trois années d’étude, dans le cadre du dispositif GEnEPI : GEn Equipe Projet Interdisciplinaire. La maquette pédagogique comprend également l’étude de deux langues vivantes (LV) et des cours d’Education Physique et Sportive (EPS).

La formation met l’accent sur les compétences rédactionnelles et de communication orale de l’ingénieur. Un travail de fond sur les travaux écrits produits par l’étudiant au cours de sa scolarité (travaux pratiques, projets, stages) est mené par l’équipe pédagogique pour lui permettre de rédiger des rapports clairs, pédagogiques et synthétiques, étayés par une bibliographie pertinente et correctement référencée en langues française et anglaise. Un travail similaire est mené sur la communication orale.

L’ingénieur GEn effectue deux stages longs (de 20 semaines minimum chacun) pendant sa scolarité :

  • Le premier, est un stage d’initiation à la recherche et au développement (SIRD) effectué dans un laboratoire de recherche universitaire, souvent de renommée internationale et généralement à l'international. Cette étape de la formation, par la recherche, a pour but de valider la capacité de l’élève-ingénieur de se confronter à une problématique scientifique, en dehors du cadre scolaire, en mettant en œuvre ses compétences scientifiques et techniques et en étant capable de restituer son travail à l’écrit comme à l’oral, en langue anglaise. Certains SIRD donnent lieu à une publication dans une revue internationale, ce qui est tout à fait valorisable dans un CV.
  • Le second stage, en entreprise, est situé en fin de scolarité et a pour but de permettre à l’élève-ingénieur de s’insérer dans le milieu professionnel dans le domaine de son choix. Environ un stage sur deux est suivi d’une première embauche.